07/12/2005

WHO'S THE KING?

 

Je pensais m’être dégotté (en solde et par hasard) cette fameuse autobiographie de Stephen King qu’on dit assez trash, je me suis en fait retrouvé à lire en diagonales un catalogue d’exposés universitaires que l’auteur de Shining et Carrie a compilé sous le titre d’Anatomie de l’Horreur. Ca ne m’a pas plu du tout.

 

Stephen King, je lui trouve un talent certain pour camper des situations et des atmosphères, voire même passionner durant des centaines de pages. Par contre, je lui reproche de ne jamais savoir s’arrêter à temps et de devoir toujours tout terminer de façon exagérée et grand-guignolesque.

 

C’est particulièrement flagrant sur Jessie, qui est un bouquin terrifiant et partiellement génial racontant les déboires horribles d’une femme à poil menottée sur un lit dans un chalet au fond des bois. A ses côtés, son mari, mort durant leurs ébats, commence à pourrir. Dehors, un gros chien errant affamé, la seule âme vivante à 50 kilomètres à la ronde, devient dingue à l’odeur faisandée du cadavre. Pitch génial ! Seulement voilà, c’est pas assez pour Monsieur King et il introduit sur les derniers chapitres un serial-killer à la con qui passait par hasard au fond des bois. N’importe quoi ! Du cauchemar psychologique et plausible, on passe à la grosse potacherie.

 

J’ai l’impression que c’est assez souvent le cas, finalement, chez King : c’est pas un petit monstre, c’est une armée de mutants. C’est pas un mec qui se fait dégommer, c’est la moitié de la ville qui crame. C’est pas un fantôme dans une maison, ce sont des fantômes dans chaque chambre de l’hôtel. Moi, ça m’emmerde. Et je n’ai donc pas fort envie de me farcir les leçons d’un type dont je ne partage pas l’amour des grosses ficelles. D’où très rapide lecture saute-chapitres...  

 

http://www.stephenking.com/



18:49 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

Commentaires

binoclard Oh, en voyant la photo j'ai cru que tu nous avais pondu un post sur Aldagor.

Écrit par : Ben Hur Marcel | 07/12/2005

écrivain, dramaturge, traducteur, un peu footeux avec les potes et surtout un sacré connard Triste sire que celui-là, Stephen King au moins, pratique une grande modestie.

Écrit par : spartacus serge | 07/12/2005

Moi j'aimais bien... "Marche ou crève" et "running man" avec une très chouette adapt. ciné française , "le prix du danger" (si j'ai bonne mémoire...)... mais surtout pas celle avec Swarzy !!

Écrit par : Peter Walsh | 08/12/2005

Pas,fan,mais... Un,hotel,perdu,dans,les,montagnes.Une,famille,tranquille,et,puis...
Merci,à,Kubrick,d'avoir,été,si,bon,génie,d'avoir,adapté,le,Shinning,du,King.
Après,le,reste,j'ai,jamais,vraiment,accroché...

Écrit par : jo | 09/12/2005

Dolores Clairborne n'était-ce pas également une adaptation du bouquin de Stephen King? En tous les cas, j'ai bien aimé le film.

Écrit par : plum | 09/12/2005

mes ouailles Peter Walsh,

Le Prix du Danger (c’est une nouvelle des années 50) est une adaptation de Robert Sheckley, pas de Stephen King. Et Running Man n’en est pas un remake mais une sorte d’hommage/plagiat/rip off que King a écrit sous un pseudonyme avant que les producteurs de Schwarzie en achètent les droits.

Jo,

Je déteste Shining, ce film n’est pas un film, c’est un catalogue de grimaces enregistrées par Jack Nicholson l’année où il a décidé d’arrêter d’être acteur pour s’engager chez Barnum.

Plum,

Moi, j’aimais vraiment beaucoup Dead Zone. Un bonne histoire, une atmosphère plombée, peu de carabistouilles, un fin affreuse… C’est comme ça que ça doit être, rarement plus.

Écrit par : serge | 09/12/2005

King Le gros problème de Shining est que le film n'a pas grand chose à voir avec le bouquin. Le bouquin dépeint surtout le Shining, ce pouvoir que détiennent le gamin et le cuisinier black. Comme dans quasi tous les King, les pensées ont une place importante dans la trame de l'histoire. Le fim, quant à lui, est plutôt basé sur la folie de Nicholson. Je les ai aimé tous les deux en fait. Ma grande déception Kingienne ? Le final ridicule des Tommyknockers. Mon coup de coeur ? Insomine et Sac d'Os... Mais pas encore lu le dernier Tour Sombre alors...
J'ai vu il y a quelques temps Rose Red, pas mal du tout comme téléfilm.

Écrit par : Grids | 09/12/2005

Abres morts pour dikke chocottes Je crois que les seuls romans d’épouvante que j’aie réellement appréciés étaient ce Jessie de Stephen King (du moins jusqu’à ce qu’arrive ce serial-killer), Dracula de Bram Stoker et Le Moine de Lewis (dont je n’ai par contre plus la moindre idée de ce que ça peut bien raconter !!!). En bédé, mon cul a toujours mal de la chute qu’il a subi à la lecture de From Hell.

Écrit par : serge | 09/12/2005

Anal therapy Ton cul te sera reconnaissant de soigner le mal par la mal en lisant Torso (chez Semic je crois).

Écrit par : Keith de Garceland-Berrypark | 09/12/2005

TORSO M'a l'air effectivement pas mal, Torso. Vais aller checker ça.

Écrit par : serge | 09/12/2005

Bd From Hell effectivement un chef d'oeuvre!(comme dans 95%des cas avec Frank Miller)! J'avais également apprécié Sang pour sang dans le style "épouvante" mais le summum reste V for Vendetta d'Alan Moore!

Écrit par : thevogues | 09/12/2005

Oui enfin ...sauf que From Hell est pas de Frank Miller, mais d'Alan Moore et Eddie Campbell (comme la soupe).

Écrit par : Cartman | 09/12/2005

honte sur moi impardonable! Ne vais même pas essayer de me rattraper, peine perdue... Quelqu'un avait été voir son expo il y a 1 an ou qqch comme ça?
Suis tombé dernièrement sur un recueil de petites nouvelles bd de lui, du grand art! Quelques personnages grandioses, dont un gamin inventeur dans un village pourri. Comme bd, je suis également fan de Arkham Asylum.

Écrit par : thevogues | 09/12/2005

Ouis Ouais mon Faboo, j'avais été voir l'expo à Charleroi. Ce mec a une gueule de fan de Das Ich. Evidemment il s'éclaire uniquement à la bougie. Bougie qu'il plante sur son clavier de pc (il y en avait un exposé...) et donc il consomme à peu près autant de claviers que de bougies.

Écrit par : Boo! | 09/12/2005

Karlerwa Suis aussi allé voir l'expo à Charleroi et je dois dire que j'ai été fort déçu. Quand on pense à tout ce qu'il doit y avoir à dire et à montrer sur le monsieur, j'ai trouvé ça, comment dire... un peu maigre.
Et perso, je trouve plutôt qu'il ressemble à l'autre flutiste de Jethro Tull, là, Ian Anderson (pas sûr à 100% du nom non plus mais là si je me plante j'aurais pas honte).

Écrit par : Cartman | 09/12/2005

Shining drama Shining est un faux film d'angoisse, un remontage du trailer evident:
http://www.ps260.com/molly/SHINING%20FINAL.mov

Écrit par : x-diplo | 10/12/2005

Pt'etre,bien... Mais,je,m'en,fou.

Écrit par : jo | 10/12/2005

who s the king ? ben c'est moi !

Écrit par : pounard | 10/12/2005

x-diplo You're THE KING! (your trailer at least)

Écrit par : serge | 10/12/2005

Les commentaires sont fermés.