25/11/2005

NOEL EN NOVEMBRE

 

Dans le temps, comme beaucoup l’ayant un jour vu se ridiculiser chez De Chavanne, je détestais Noël Godin. Je n’aimais pas sa façon théâtrale de parler, je n’aimais pas ses délires soixante-huitards. Quand je voyais les images de BHL et Dombasle entartés pétant une durite à la télé, ça me faisait marrer, bien sûr, mais sans plus, comme du Mister Bean… rire sans vrai plaisir. Puis, on m’a envoyé interviewer Godin, en insistant vraiment sur le côté sympatoche du bonhomme pour tenter de retirer mes souliers de plomb.

 

 

J’y ai été et ça a été super. Vraiment un personnage adorable, sympa, rigolo, pas du tout à faire le con comme à la télé. Très chouette interview, très chouette rencontre. Un an après, j’ai remis le couvert, cette fois en duo avec Jan Bucquoy. Ca n’a fait que conforter ma bonne impression et pour moi, c’est simple, ce type a choisi, il y a déjà bien longtemps, de se marrer toute sa vie et tout le discours parfois pontifiant n’est là que pour tenter de justifier ce qu’il n’y a de toutes façons pas à justifier.

 

Depuis que je fais pas mal de mon Juan Gabino (ou plutôt de mon Bruce d’Anus ou jadis de mon JC Bronson) sur certains blogs andouillesques, que je trolle donc, je pense aussi partager un gros point commun avec Godin, à mon petit niveau crabesque. En entartant ou en inondant de commentaires gratuitement insultants (ad hominem, pour reprendre la terminologie chère aux  libertaronoïdes crétinosaures) nos victimes, nous ne cherchons pas spécialement à donner une leçon de vie, à nous transformer en juges de ce qui doit être ou disparaître. C’est Godin qui me l’a appris dans son dernier bouquin : la tradition des lettres d’insultes gratuites remonte pour la période contemporaine aux dadaïstes, que ça faisait beaucoup rire. Plutôt que de viser une révolution dont le but serait d’imposer ses vues, il s’agit donc surtout et principalement de se régaler de voir se crasher des prétentions de tristes cons… qui par ailleurs, eux, ne se privent nullement de rêver publiquement vous pourrir la vie avec leurs grrrrandes et mirifiques théories. 

 

Tout ça pour dire que j’ai donc lu le dernier bouquin de Noël Godin. A l’origine, il devait s’appeler PPDAAPT mais il y a du avoir menace de procès et a donc été transformé en plutôt nul Entartons Entartons les Pompeux Cornichons. Godin y fait un peu de son corsaire linguistique mais dans l’ensemble, je me suis carrément bien fendu la pêche. Il y a de quoi : rien de théorique ici, juste le making of de chaque attentat pâtissier jamais réalisé. Bref, le truc qui fait généralement le plus marrer, d’autant que c’est généreux en anecdotes. Perso, j’ai un gros faible pour le passage avec Sarkozy au Palais des Congrès de Bruxelles, en 1997. Celui-là, il aura pas réussi à le censurer, le Vampire des Carpathes d’Ile-de-France.  

 

 


20:00 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Qui se ressemble s'assemble Content qu'il te plaise... Godin est un ancien d'extrême-droite... le mouvement Lex... les sympathiques années '60... anarchiste-mon-cul ! T'as pas lu le bon bouquin... "Anthologie de la subversion carabinée" du sieur Godin... tu verras si le petit nazi aime pas l'idéologie...

Écrit par : Dustin | 26/11/2005

ronronronronronron... Toujours un plaisir de te lire, Dust-dust.
Pour Noël, j'aimerais bien récupérer le casque à pointe sur lequel tu es assis depuis 6 mois. Thanks, mon petit bitonniau. Et à samedi prochain...

Écrit par : serge | 26/11/2005

Noël au balcon De Godin, je connais que la recette de la chantilly. C'est vrai qu'il fait oeuvre utile mais chaque fois, j'ai le sentiment que c'est le genre de trucs qui gagnerait à être anonyme pour être vraiment beau, un peu comme les couillonnades des libérateurs de nains de jardin.

Écrit par : m | 26/11/2005

anonymat ou médias? Ca porte à réflexion... De toutes façons, des entarteurs, il y en a maintenant un bon paquet autour du globe, dont probablement de bien plus gravissimement déjantés que Godin.

Écrit par : serge | 26/11/2005

De>>> Dechavanne pas De Chavanne.

Écrit par : Mr Le pointilleux | 26/11/2005

... Ouais, possible, jamais su écrire le nom de ce guignol. Me demande même s'il y a pas un s à la fin.

Écrit par : serge | 26/11/2005

CMM A l'époque de Ciel Mon Mardi, je vous arurais bien vu toi et Delvaux chez ui en train de vous chamailler, et Dechavanne de dire "on n'interromp pas, s'il vous plaît"! héhé

Écrit par : Mr Le pointilleux | 26/11/2005

... C'est nous accorder une importance que nous n'avons pas, Pointy, si tu permet que je t'appelasses (?) Pointy?

Écrit par : serge | 26/11/2005

Ja Wohl! Oh, tu sais, chez Dechavanne, c'était pas l'apanage des gens importants... "On accueille le cochon, messieurs-dames, le cochon" ;-)

Écrit par : Pointy | 27/11/2005

what a nerd! Tu as l’air de l’aimer, le gros Godin… « Seul contre tous », ça te séduit un gratteux avant-gardiste à la Bronson!
On est désolé de te le dire, gros couillon, mais entarter Gates, Sarko ou même BHL est à la portée de tout le monde. Tu t’es jamais demandé pourquoi le bouffon n’entarte pas Onkelinkx, Di Rupo ou Louis Michel (bien plus pourris que Gates et BHL réunis)?
Answer : ce révolutionnaire statique tient trop au système qui l’engraisse et à ses allocs du chômage. Alors il tape sur les valeurs sûres en laissant la masse s’imaginer que ses actes sont super-originaux.

Ton mini-Ravachol belge, c’est du vent. Comme toi.

Écrit par : Ravachol | 27/11/2005

snul kit entarteur Hey, toi aussi tu veux une fois entarter Laurette, la reine des paupiettes ? Rien de plus facile puisque chaque fois que je sortais de chez moi jusqu’il y a peu, je tombais sur Laurette et son Marc de mari faisant leurs courses du côté de Louise ou allant au cinéma bras dessus, bras dessous –généralement le dimanche soir- à l’UGC Toison d’Or, quand passait une nouille de film façon Frères Dardenne. Cela SANS LE MOINDRE GARDE DU CORPS (ou alors la brigade Diane était cachée dans les poubelles du Quick).

Bill Gates, par contre, le jour de son entartage, était entouré d’une armée de gardes du corps et de barbouzes de la sécurité de l’état. Pareil pour Sarkozy, alors seulement ministre du budget, mais déjà bien entouré de gardes du corps. Le gros fantasme actuel de Godin : le pape et Berlusconi, où il y a risque de se faire descendre… Alors, pour la facilité, hein…

Petite question, en passant : t’aurais pas comme qui dirait un peu l’esprit de clocher, Ravachol ? Sarkozy, il est pas un peu plus dark side que le gros Louis Michel, peut-être, avec son état d’urgence à la con et ses bouquins censurés ? Il va passer qui au karcher quand il sera président, le con ? Les Afghans, les Iraniens, la Syrie ? A part ça, pour terminer, je vais t’en apprendre quelques bonnes : Onkelinks a été entartée en 1994 par des étudiants drillés par Godin. Louis Michel s’est pris une tarte moins indentifiée en 1999. Quant à di Rupo, il s’est encore pris de la chantilly pas plus tard qu’il y a un mois (http://www.bloggingthenews.info/blogging_the_news/2005/10/elio_di_rupo_en.html). Dans le cas des deux derniers, Godin n’y est pour rien. Ca ne l’empêche pas d’applaudir.

Écrit par : serge | 27/11/2005

Ca ne m'étonnerait pas en effet qu'il ait approuvé l'entartage de Di Rupo, vu que c'est un militant du Vlaams Belang qui l'a fait. Entre nazis, on se comprend.

Sérieux, tu réponds à côté de la plaque mon vieux. Le FAIT, comme le soulève si bien Ravachol, est que ton godinou chéri n'a jamais entarté de politicien belge. Aller entarter un politicien en France lorsqu'on y habite pas, je ne vois pas ce qu'il y a de particulièrement courageux à cela. Entarter un homme d'affaires américain alors qu'on est un plouc belge, génial !

Pourquoi Godin n'a-t-il jamais osé entarter un homme politique belge ? Il y aurait matière pourtant ! Mais peut-être que le bonhomme sait jusqu'où il peut aller trop loin, que ses petites entrées dans la presse subsidiée en pâtiraient, etc. Poser la question, c'est y répondre.

Godin, c'est la subversion à la portée des caniches.

Écrit par : Dustin | 27/11/2005

Dustdust in the wind C’est ta vision, Dustin, elle est rigide, je ne vais donc pas me lancer dans un grrrand débat à la con ; d’autant que je ne suis pas l’avocat de Godin, juste un type qui ne l’aimait pas et que maintenant, il amuse ; ce que raconte ce post. N’ayant jamais entendu parler du mouvement Lex, je n’ai pas d’avis sur cette anecdote : fais suivre des liens si tu en as, ça m’intéresse.

Je tiens par contre à te faire savoir, qu’à mon sens, ta fixette sur les politiciens belges dénote d’un terrible esprit de clocher. S’intéresser à ces marionnettes de théâtre politique de troisième zone, je n’ai jamais compris comment on pouvait. Elles aiment tripoter le pognon public ? Soit, qu’elles s’amusent en attendant de tomber comme des dominos.

C’est un strip de l’Oncle Picsou, ridicule et bénêt. En France, par contre, il y a des couvre-feux, l’état d’urgence à la tête du client et un présidentiable en train de monter dans les sondages dans les faits bien plus répugnant, dangereux et sans doute néfaste à la paix dans les chaumières de 2007 que tous les Elio di Rupo et Louis Michel possibles et imaginables qui ne sortiront jamais des urnes locales. C’est un rien plus préoccupant et largement moins grotesque que des contrats en anglais signés par un type qui ne comprend pas cette langue, je trouve.

Écrit par : serge | 27/11/2005

Ze tarte is you Dustin,
Les politiciens n'ont pas besoin d'être entartés : ils osnt déjà assez ridicules comme ça. De plus, ce qui est très marrant avec les français comme Chévennement ou BHL c'est qu'il s ne rigolent mais pas du tout (ils n'ont absolument aucun sens de l'humour). Le seul qu'il serait marrant d'entarter en Belgique ce serait peut-être Hasquin ou De Spiegelaer, et encore...
Par contre, De villepin, Fabius, Pasqua, Sarkozy, Jospin : ho ho ho! ha ha ha! hi hi hi!

Écrit par : Pointy | 27/11/2005

Belges! Les politiciens BELGES n'ont pas besoin d'être entartés

Écrit par : Pointy | 27/11/2005

Noël haaa Noël Godin! mon préféré après le Pr. Choron bien sûr!

Écrit par : | 28/11/2005

Les commentaires sont fermés.