22/11/2005

CELUI QUE LES CLOWNS NE FONT PLUS RIRE DEPUIS 1973

 

Pour prétendre à quelque sérieux dans les affaires, les journalistes doivent partager une qualité avec les poivrots : pouvoir être à même de copiner avec n’importe qui sur terre durant au moins une bonne heure. C’est comme ça qu’on arrache des informations, c’est comme ça qu’on se fait payer des coups à boire. A la fois journaliste et poivrot, j’ai toujours suivi avec ferveur cette ligne de conduite. C’est pourquoi j’ai mis plus de temps que les autres à envoyer chier Jérôme Delvaux.

 

Maintenant que c’est fait, que ceci soit clair pour tout le monde :

 

1/ De toute ma vie, j’ai causé de vive voix 20 minutes à ce gars, lors du concert d’Art Brut à l’AB-Club où j’étais accompagné de toute ma smala, donc assez distrait. Il m’a abordé de façon assez gaillarde, a sorti quelques banalités excitées, avant de commencer à faire une fixette sur deux mecs d’Hollywood Porn Stars présents ; à me déblatérer je ne sais plus quoi à leur sujet. Il a aussi tenu à prendre une photo de lui et moi avec le téléphone de l’une de ses copines. Puis, on a perdu Delvaux, on a été s’achever au DNA, avec ces Hollywood Porn Stars en bout de table. Résultat des courses : dans le souvenir embrumé par les bières, Delvaux reste comme celui qui s’est présenté comme un nerd baveux qui fait boing-boing avec des boutons plein la gueule (il avait une allergie, paraît-il) alors que les Hollywood Porn Stars sont apparus comme des gens assez charmants et de surcroît, parfaitement modestes (dont je continue à ne pas aimer la musique but so what ?)

 

2/ J’ai échangé pas mal de mails avec Jérôme Delvaux, c’est vrai. J’ai surtout été branché par des révélations et des informations assez intéressantes au sujet du petit milieu du roque belche- des infos explosives même, si toutefois bien balancées. Pour le reste, c’étaient principalement des histoires de rapports avec les labels, des avis sur certains groupes, quelques vannes et aussi, 3 ou 4 fois dire non à sa proposition de travailler pour pop-rock.com. Remarque : même quand publiquement, Delvaux me menace physiquement, il reste plutôt poli dans le courrier perso.

 

3/ Je n’écrirai jamais pour un machin comme pop-rock.com. Jérôme Delvaux a pu m’intéresser pour ce que j’appelle sa capacité de nuisance au sein de la petite mafia pop-rock agraire wallonne. Son torchon bourré d’approximations et de disques que n’importe qui de sensé revend aux soldeurs sans même écrire dessus, ça m’amuse d’aller zapper la page au hasard des surfs mais ce n’est certainement pas le média où ça me kifferait de chipoter.   

 

4/ Quoi qu’il s’en défendra, je considère Jérôme Delvaux comme une émanation du système que nous fustigeons tous deux alors que personnellement, je me pense dans une logique de réaction et de refus. Il est donc évident qu’une alliance ou quelque pacte de non-agression que ce soit est impossible. Pour faire bref : au royaume des cons, un con critique une connerie, ça le rend peut-être moins con au royaume des cons, ça n’en reste pas moins aussi risible que très critiquable au royaume des nouilles. Là où moi j’habite.

 

5/ La suite, plus tard. Je suis en plein taf...


21:27 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (37) |  Facebook |

Commentaires

!!! mouahahahahahahahahahahahahaha !!!!

Écrit par : dean | 22/11/2005

trop dur la vie c'est con, c'est toi le journaliste, et c'est lui qui a les lecteurs... la vie est injuste

Écrit par : dugland | 22/11/2005

dugland toi, tu ferais peut-être mieux de vérifier ce que tu avances...

Écrit par : Denis | 22/11/2005

... La-vie-est-un-miracle...

Écrit par : jo | 22/11/2005

Monsieur bas de soie qui pète plus haut que son cul. Un journaliste qui n'est pas un valet du système ? Mouahahahaha ! Vous êtes tous des lècheurs de bites qui s'imaginent lécher des chattes à force de fermer très fort les yeux.

Écrit par : Dustin | 23/11/2005

c'est pas un hasard... Dans Dustin, il y a dust.

Écrit par : serge | 23/11/2005

william delvouille tu as oublié de dire que Jérôme D. était une pâle copie de ta personne, serge. C'est cela qui m'intéresse, moi. Depuis qu'il a rencontré/lu un "provocateur" malin qui sait écrire et qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense, il fait de même, c'est juste cela qui me tue. Voyons plutôt le revirement de situation:
- ouverture d'un blog personnel à côté de pop-rock
- cassage de groupes belges ou même de labels à qui il lèchait les bottes au départ pour se faire sa place.... (hps, anorak, etc...)
-linchâge en tous genres, et oups, on se diversifie: politique, sport, vie privée et j'en passe...

bref, ceci n'est qu'un début d'analyse, personnelle qui plus est, mais je n'aime pas ça, je vous laisse réfléchir...

bien à vous tous/toutes

ben

Écrit par : ben | 23/11/2005

moins pire que je croyais pour une star du web, il reste tout à fait abordable le delvouille... je lui ai une fois causé au bota il est beaucoup moins arrogant qu'il en a l'air et en plus il a de belles copines. :)

Écrit par : sam | 23/11/2005

pas mieux chanteur au sein d'un groupe populaire pop anglais, j'ai eu l'occasion de rencontrer monsieur delvaux à plusieurs reprises et chacune de nos rencontres s'est bien passée.

Ce qui est tres dommageable pour le rock belges ce sont les petits branleurs comme toi qui passent leur temps à essayer d'être ce qu'ils ne seront jamais.

Par contre, ils recherchent à "ICI PARIS", seul torchon capable de t'employer à la rubrique des stars has been.

Écrit par : artus | 23/11/2005

bites Delvaux et Serge sont de mèche: ils se font sans arrêt de la publicité mutuelle par blogs interposés et font semblant de s'engueuler pour faire parler d'eux. Rappelez-vous quand Blur et Oasis s'engueulaient par magazines interposés, on n'a jamais autant parlé d'eux !

Écrit par : Loïc | 23/11/2005

artus Tu te débrouilles pas mal en français, pour un chanteur de "groupe populaire pop anglais."

Écrit par : Debbie Pinson | 23/11/2005

Offre d'emploi - Hola, je retrouve plus ton mail mais si tu cherches un truc à faire du genre des papiers sur les sorties et les restos d'ici et d'ailleurs, maile moi sur mon adresse "ajp". C'est urgent, paraît-il. Le support est assez drôle. C'est payé (pas mal) au caractère. A+. Lo.

Écrit par : Melle Lo | 23/11/2005

Artus Serais tu le célèbre Artus (Mcbride?) de Pi Project?

Écrit par : Jim | 23/11/2005

météo des plages Jusqu'en fin de journée, faut s'attendre à des usurpations d'identité de la part de l'autre enfant de tournante et de sa bête gueule de corn-flake. Voilà, avant de monter dans les tours, dites vous bien que d'ici une petite heure, moi je suis ailleurs jusque ce soir. Donc, si ça vous insulte, c'est le bouseux de Gembloux avec ses disques de plouc.

Écrit par : serge | 23/11/2005

wake up man Ce que je capte pas, c'est qu'il n'y a pas de riposte sanglante sur le blog du Gembloutois. Il dort ?

Écrit par : Brad | 23/11/2005

À part ça je n'ai pas très bien compris ton titre, un clown t'aurait traumatisé quand tu étais gosse? comme dans un bouquin de Stephen King?

Écrit par : Debbie Pinson | 23/11/2005

Debbie J'ai pas beaucoup été au cirque quand j'étais petit, ça me foutait la flemme, c'était trop quart-monde, je préférais le cinéma écran-géant à côté de l'actuel Hotel Plaza ou l'Ambassador Disney Ciné-Club là où il y a aujourd'hui ce fameux fast-food basque. C'était mon époque col-Mao.

Écrit par : serge | 23/11/2005

Ecoute, c'est pas grave. Si tu t'es fais kidnapper à 5 ans par un clown de rues ou que le poivrot qui faisait Saint Nicolas à City 2 s'est livré à des attouchements sur ta petite personne sans défense lorsqu'il te tenait sur ses genoux, je comprends que tu n'aies pas envie d'en parler à tout le monde ;-)

Écrit par : Debbie Pinson | 23/11/2005

Naaaan mais... J'ai jamais capté d'où venait cette peur pour les clowns et ces légendes de clowns tueurs, j'ai même voulu écrire là-dessus quand je pigeais à Move-X parce que les Insane Clown Possee me faisaient marrer et qu'enr rajoutant Bowie et Stephen King dans l'article, ça aurait fait un beau chèque facile plein de name-dropping comme ce journal en filait à l'époque.

Sinon moi, les clowns, j'ai jamais trouvé ça inquiétant, juste pathétique.

Écrit par : serge | 23/11/2005

Haha! Sauf en 72.

Écrit par : serge | 23/11/2005

Il y a aussi Tommy The Clown: un ancien dealer de Los Angeles qui, à sa sortie de prison, s'est reconverti dans les animations d'anniversaires ("tu veux un bonbon, petit...") et aurait aussi inventé une nouvelle danse. Mais comme quoi, on ne sait jamais qui se cache derrière un gros nez rouge, c'est pas toujours Gérard Depardieu.

Perso, dans mes pires cauchemars d'enfance, j'étais poursuivi par un horrible clown grimaçant recouvert de papier alu (à l'époque, j'étais trop jeune et trop effrayé pour savoir s'il y avait des taches de brûlé sur le papier alu, je ne peux donc pas dire avec certitude que c'était Tommy)

Écrit par : Debbie Pinson | 23/11/2005

... Exit,espace-catastrophe

Écrit par : jo | 23/11/2005

la suite, la suite????

Écrit par : M. l'Enfoiré | 24/11/2005

Ben.... Heu... C'est qu'un con.

Voilà!

Écrit par : serge | 24/11/2005

deg j'suis déçu, je m'attendais à ce qu'il te réponde un truc bien tranchant sur son blog... mais non :(

Écrit par : Hurlu Berlu | 24/11/2005

:-( je cite : "Ben.... Heu...
C'est qu'un con.
Voilà! "

bin non alors, un rapide coup d'oeil sur les écrits du gus et tout le monde peut le dire... un peu plus de verve non?


Écrit par : M. l'Enfoiré | 24/11/2005

en vérité, les amis... Qu'est-ce qui pousse Jérôme Delvaux à faire ce qu'il fait alors qu'il passe ses journées à prétendre que la vie est ailleurs et qu'il ne se considère ni comme journaliste, ni comme faisant partie du milieu, ni même comme particulièrement connaisseur en matière musicale?

Pendant un moment, j'ai cet après-midi tenté de faire un post au vitriol de ce questionnement, de proposer mes constatations et poser des questions précises. Puis, je me suis rendu compte que je n'en avais en fait que très moyen à foutre et que je ferais mieux de faire la vaisselle et une machine à linges si je ne voulais pas sortir dans le froid en t-shirt et manger sur du papier-journal. Voilà, la vérité vraie, en vérité, je vous le dis.

Écrit par : serge | 24/11/2005

en vérité, les amis... Vous me faites penser à ces gosses dans les cours de récré qui n'arrêtent pas de se chamailler et qui en fin de compte sont exactement les mêmes, et gagneraient à jouer ensemble plutôt qu'à se battre.
Tu en passes du temps sur ton blog et sur le sien pour quelqu'un qui en a rien à foutre. Moi, les trucs dont je n'ai rien à foutre je ne peux même pas te les citer puisque je m'en fous. je ne sais plus comment s'appelle cette pirouette de la langue française, qui consiste à dire non alors qu'on pense oui. Ton acharnement à dire que tu t'en fous est tel qu'on voit bien que te ne t'en fous pas du tout... C'est plus fort que toi!

Écrit par : Je m'en fiche | 24/11/2005

!!! Il y a un truc qui semble te dépasser complètement, Je m’en fiche ou devrais-je dire Jérôme, c’est ce qu’on appelle la curiosité. Moi, les bonnes fées m’ont gâtée de ce côté-là et cela explique tout ce temps perdu à regarder des films idiots, parcourir le courrier des lecteurs du Vlan, visiter des sites de crétins congénitaux… Ca ne rime pas forcément avec passion, je peux très bien passer sur ton site parce que je me fais simplement chier (j’ai du temps à revendre en ce moment), sans trop être tourmenté par la question de connaître la couleur de ton âme ; juste peut-être titillé par la motivation de tout ce Barnum. Sinon, je n’ai rien à gagner à jouer avec toi. Toi, par contre, sans trop me la péter et en pensant plus à pour qui je travaille qu’à ma propre balle, je commence à penser que la crédibilité de compétition qu’on pourrait t’offrir te tend bien le caleçon. Mais désolé, pas le bon profil…

Écrit par : serge | 24/11/2005

Bon, faut quand-même avouer... ...que c'était un beau sitcom, cette relation à la je-t-aime-moi-non-plus

Écrit par : Debbie Pinson | 25/11/2005

euHHH... Serge, je ne suis pas Jérôme... Tout le monde ne fait ou ne dit pas quelque chose toujours par intérêt.

Je vous observe, et ça m'amuse bien. Non, ça me divertit.

Écrit par : Je m'en fiche | 25/11/2005

Moi,aussi!!!!!! J'en,ai,fichtre,de,tout,ce,bla-bla-de,petit,petzouille...M'en,fiche,royalement.Si,je,passe,sur,ce,blog,c'est,pour,me,prendre,un,sacré,fou,rire,sur,les,tournures,à,la,serge...Mais,là,moi,çà,fait,quelques,jours,que,je,ne,rigole,pas,du,tout!!!!!!Jérome,et,pop,je,m'en,fou,alors,merde,un,peu,de,production,serge...

Écrit par : jo | 25/11/2005

bientôt dans Victor? C'est une nouvelle tendance, les claviers triso?

Écrit par : serge | 25/11/2005

Avis-de-recherche! Achète,clavier,mac,avec,touche,d'espace!

Écrit par : jo | 25/11/2005

bidon ! Tout ça c'est des couilles, sur le blog de Delvaux y a une photo lui et Serge en train de trinquer comme des potes... tout ça pue la mise en scène à mort; j'y crois pas une seconde !

Écrit par : Raf | 26/11/2005

le verre de l'amitié? Hé Raf! C'est pas parce qu'on prend un verre, et qu'on est pris en photo en train de le faire qu'on est les meilleurs amis du monde...

Écrit par : Pointy | 27/11/2005

Ton intervention est insipide et n'apporte rien. Critiquer toujours critiquer.

Écrit par : alain | 11/07/2012

Les commentaires sont fermés.