28/10/2005

MANY MOON RIVERS TO CROSS

 

Voilà, j’en ai fini avec Lunar Park de Bret Easton Ellis. C’est finalement un véritable bouquin d’épouvante avec maison hantée, spectres, exorcistes et démons au menu. Assez inattendu de la part d’un auteur jusqu’ici plutôt spécialisé en critique sociale et en délires gore. Un peu décevant, aussi, parce que si les ficelles sont très bien tirées, on reconnaît malgré tout quelques (gros) plans piqués à Stephen King et David Lynch.

 

Reste que je n’irai pas jusqu’à complètement contredire ce que j’en disais hier : les 200 premières pages de Lunar Park sont énormes, incroyables, une mix terriblement maîtrisé de  blague et d’angoisse, d’exagération et de biographie. BEE n’a jamais écrit aussi bien, plus finaud que caricatural, plus profond que simplement conceptuel. Il y a une histoire aussi, une progression menant vers une explosion finale, plutôt que l’habituelle suite de scènes n’aboutissant à rien sinon le vertige. 

 

Bref, je le redis haut et fort, les 200 premières pages sont vraiment une claque, le machin qui va mettre au pas les détracteurs de l’écrivain (Pas de style et superficiel ? Non, désolé, coco), rendre ses fans mal à l'aise (Putain, il cite à peine Armani une centaine de fois sur 378 pages) et adonner au suicide de masse ses copieurs parisiens (Heu… Parler de soirées sous coke, c’est facile, là, tu vois… Mais une maison hantée, c’est quoi, là, ce plan ?)

 

Après, il faut bien admettre que ça couillonne. Il y a un délire avec une vidéo qui rappelle un peu trop Lost Highway et un autre coup spectral déjà plusieurs fois exploité par Stephen King. Il y a aussi un combat assez grotesque avec un démon qui est un mélange de clébard domestique et de jouet pour gosse et une quasi-parodie de Ghostbusters.

 

Bref, 200 pages pour chialer sa race devant le génie humain et le reste pour la playa, entre un joint et un mojito. C'est déjà pas mal.   



18:32 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Dans le genre plan vidéo piqué à Lynch... ... il y a aussi le dernier film de Michael Haneke, Caché.
La fin déroutante ne plait pas à tous mais c'est quand même particulièrement efficace dans le genre angoissant.
Mais bon, rien à voir avec Ellis.

Écrit par : Mage | 28/10/2005

Argh... Lunar Park , ça fait quelques semaines qu'il est arrivé chez moi (les joies de ces achats de bouquins par internet, vraiment), mais que je n'ose pas le commencer, parce que j'ai trop aimé Glamorama, blablabla - et aussi parce que j'avais d'autres trucs bien à lire, faut pas déconner non plus. Et ce n'est pas ce genre d'avis qui va m'aider à me lancer ^^

Écrit par : Elea | 28/10/2005

je sais, je sais.... 2H40, suis explosé... mais bon...je dois le dire, j'ai vu l'intervieuw du GUS sur canal chez DENISOT.... trop consensuel......j'ai pas aimé ses réponses aux questions de DENISOT...sans parler des pseudo remarques de Fred BEGBédé....vraiment trop con celui là....me souviens de ces soirées en 93 et 94, quand pas connu, le singe tentait de séduire la populace de la "night"....sympa le singe...lui ai payé pas mal de verres...mais en réalité...pas grand chose...
Allez Serguëi, see you next week...

Écrit par : ericB | 29/10/2005

BGBDR Moi, je l'ai interviewé quand il a sorti sa dernière bédé. Je l'ai trouvé un peu éteint, jouant son rôle sans trop de conviction, balançant de très mauvaises vannes... bref, assez couillon, même si bcp moins prétentieux que prévu.

Son pote Philippe (ou Pascal?) Bertrand, qui faisait les dessins, était par contre très très sympa dans son genre (survivant des années 80 en mode touze-coke-jet-set).

Écrit par : serge | 29/10/2005

... Pffffffffff !

Écrit par : bellxone | 29/10/2005

... T'aurais du mettre un lol et 3 ptdr pour qu'on comprenne mieux.

Écrit par : serge | 29/10/2005

Les commentaires sont fermés.