25/10/2005

LET’S PLAY ARTE BROUTE

 

Hier soir, le très bon groupe britannique Art Brut était donc à l’AB-Club. Occasion d’applaudir de véritables kadors de la pop, de boire des bières sur un estomac quasi-vide (deux tartines au blanc de dinde relevé au cumin sur toute la journée), de déconner avec my possee, d’un peu pipoliser et de finir la soirée, évidemment, parfaitement ivre. Let’s rewind that shit !  

 

Première partie : The Chalets. Comme une parodie par le Muppet Show d’un groupe post-punk. Ou alors, des B-52’s de kermesse. M, qui est un peu l’Agathe Godard du rock indie grand-breton, me dit que la chanteuse la plus boulotte sort avec Eddie Argos d’Art Brut. On s’accorde sur le fait qu’elle doit être salace. Rideau.

 

Art Brut. Pendant les premiers morceaux, je m’emmerde. Ils jouent comme sur l’album, le son est trop propre, j’ai l’impression de regarder la télévision. Puis, ça déconne bien : des pogos, des sourires, des paroles faciles à chanter, Eddie Argos putain de showman. Ca donne envie de boire et de faire le con, c’est donc un excellent groupe et un excellent concert. Car oui, pour la pop et l’electro, il ne devrait exister aucun autre mètre-étalon : si ça ne donne pas envie de disjoncter complètement, c’est même pas la peine. La beauté et les larmes, c’est pour le lendemain, avec la descente. J’aime bien aussi comment Argos prononce le nom de son groupe : Arte Broute. Et en plus, il est fan de Jonathan Richman. Toffe peï, comme dirait mon père. Rideau.

 

Pipolisation. Une fan de Jean-Charles Bronson trouve « scandaleux » qu’on m’ait laissé démissionner de Zone 02/ sans insister pour que je reste. Un soldat de l’Empire admet aimer ce blog même si son Vaisseau-Mère en prend plein la gueule tous les deux posts et officialise un pacte de non-agression sur mon râtelier. Ce gars de pop-rock.com, Jérôme Delvaux, me sort que je ne fais pas mon âge. Je lui répond un truc con alors qu’aujourd’hui, j’ai la réponse parfaite : Oui, je suis une publicité vivante pour Oil of Olaz, tout comme toi, tu es un bel outil marketing pour les tractopelles. L’a en effet pas l’air d’avoir lu le dictionnaire jusqu’à la lettre S comme subtilité, le garçon. Hahaha. Rideau.

 

http://artbrut.nikkidido.com/


14:49 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Ready Art Brut? "Arte Broute"... Moi j'ai été persuadée pendant une bonne moitié du concert que sur leur pass/brol-collé-sur- leur-pantalon, un petit rigolo avait écrit "Art Prout". Ce n'était qu'une illusion, mais je trouve que ça collait bien avec l'ambiance bon enfant du truc

Écrit par : Elea | 25/10/2005

pleurs m'en veux m'en veux m'en veux... Pas vu alors que je suis fana depuis que j'ai vu le peye un jour dans un pub en sandales et verni à ongle sur les doigts de pied. Faut oser! (étais à Mando Diao...)

Écrit par : thevogues | 25/10/2005

Finalement... Une très bonne soirée, ...
Comme celle qui attend les privilégiés qui viendront applaudir Ghinzu dans un endroit très secret de Bruxelles ce 08/11... sur invitation, bien sûr, mon cher Serge...

Écrit par : Alphonse | 25/10/2005

arf Ah, ah, Ghinzu... La honte ! :-p

Écrit par : JOJO | 25/10/2005

XXL Putain, Alphonse, comment je suis vert de ta qualité de vie

Écrit par : serge | 25/10/2005

houuulaaaalaaaa je ne sais pas qui c'est cette Agathe Godard, mais ça ne m'a pas l'air très flatteur ça. Et t'es qui toi dans tout ce cirque? Le Jean-Pierre Koffe du rock belge? héhé.

Écrit par : M. | 25/10/2005

pitain Pour danser la pizza comme un hooligan bouffeur de taz sur le long de la M21 en 1990 et repérer Carl Barat en train de jouer avec des mariachis en vacances à Cancun, t'es très fort, hein, M. Par contre, ses classiques francophones, connaît pas.

Agathe Godard est la chroniqueuse people de Paris-Match depuis au moins la disparition des dinosaures. Ca saute sans doute pas aux yeux mais c'est en fait très flatteur. Dans ce contexte ci. Parce que si tu vois "Agathe Godard" sur une carte d'anniversaire, l'insulte est pire que traiter ta mère.

Écrit par : serge | 25/10/2005

Le Jean-Pierre Koffe du rock belge? Le Jef Kazak du rock brusseleir oué ! A la différence de ce dernier il ne t'arrive cependant pas dans la main par ta boîte aux lettres mais alors que tu attends ton Giant. La boucle est bouclée.

Écrit par : Keith de Graceland - Berrypark | 25/10/2005

Snul Kit HPS ? En voilà une idée qu'elle est bonne. :-p

Écrit par : Tommy | 25/10/2005

Keith Hareng Ca fait deux mois que je ne travaille plus dans ce magazine qu'on distribue dans les Quick. Si tu y encore vois ma signature, c'est du stock liquidé. Mais il ne doit plus leur rester grand-chose...

Écrit par : serge | 25/10/2005

Hein??!! Tu m'embrouilles avec cette histoire de carte d'anniversaire, mais je vais laisser pisser pour cette fois. T'as de la chance. Je suis de bonne humeur après un concert comme hier. Très fatigué et un peu honteux de mes conneries aussi. Comme d'hab' quoi.

Écrit par : M. | 25/10/2005

Quick and dirty Certes, j'ai sacrifié la réalité sur l'autel de la formule.

Écrit par : Keith de Graceland - Berrypark | 26/10/2005

Les commentaires sont fermés.