17/10/2005

COMME UN PIERRE DE TOURNANTE

 

Aujourd’hui, on me cause un peu trop de ce Pierre, le troll dominical du sujet « Deg de chez Deg ». On lui attribue un pedigree de Bokassa de la sacrée balloche, on se mouille à l’idée de la fight au sommet à laquelle nos échanges pourraient ressembler. En attendant, ce mec, il me fait bailler. Résultat des courses : un post grognon sur un sujet qui me pèle grave le jonc.   

 

Nappé d’une certaine prétention d’expert parce que visiblement acteur de terrain, Pierre nous assène que la musique est un produit. C’est comme ça et ceux qui rechignent devant cette donnée quasi scientifique ne sont que des branleurs. Ce n’est pourtant rien qu’un simple point de vue. Qui plus est, un point de vue très discutable, qui peut fâcher et mener à de fortes résistances. En bref, c’est un dogme.

 

Ce dogme, on y croit surtout dans la sphère économique. Un bocal où l’on s’imagine également charrier beaucoup de science alors que bernique. On a suffisamment de listings, de chiffres et d’études de marché pour faire passer la plus conne des idées débiles pour une découverte copernicienne. Dans le grand supermarché dont rêvent Ouin-Ouin et Pipounet, quand j’aurais cessé ma rébellion adolescente pour me transformer en fidèle consommateur, il m’attendra des produits qui me seront destinés, avec des têtes de morts sur l’emballage et des recommandations pour les garder hors de portée des enfants, puisque les études disent que c’est ce genre de conneries que je dois kiffer.  

 

Seulement voilà, à 18 ans comme à 36, avant d’être un truc qui fait coin-coin dans un boîtier, avant même d’être une suite d’accords plus ou moins savants et plus ou moins destinés à racketter tel ou tel type de public, un bon morceau de musique, ça reste un truc qui affecte mon âme. Pas un produit qui passe à la radio entre la météo et l’état des routes, plutôt un machin qui questionne mes valeurs morales, mes positions socio-politiques et my idea of fun.

 

Dès lors, il ne faut pas s’étonner que

1/ il me pousse des canines quand on essaye de chipoter un truc aussi intime

2/ vos merdes, ça marchera jamais sur moi

3/ professionnellement parlant, j’ai pas très envie de défendre un point de vue qui ne ferait que davantage encore augmenter le quota de cons sur terre, bien au contraire.

 

 

 





18:10 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook |

Commentaires

Free Preview! t'as déjà cherché casacosmani + bondage dans google.com? explications?

Écrit par : s&m | 17/10/2005

Hihi de Lol Je crois que l'explication, c'est que sur tous ces sites de cul, il y a un forum où un mec a copié/collé cette vieille chronique Bronson avec Laurette qui se fait (1) par Loulou et ses grosses (2) et a laissé le lien vers ce blog. Une autre explication, c'est que ma mère aime les moustachus à grosses matraques vu qu'elle a épousé un flic et donc le cuir et tout ça, elle m'a demandé de faire suivre. Huhuhu.

Écrit par : serge | 17/10/2005

potin pas drôle Il paraît que jérôme colin est viré...

Écrit par : kgb | 17/10/2005

Baudet esbaudi Ce n'est pas un potin, c'est très officiel.
C'est étonnant: je me demande bien ce qui s'est passé même si je me sens moins concerné que si on me laissait entendre que le panda du zoo de Pékin avait rejoint Al Qaeda.
Enfin, c'est pas cette mise à pied qui va rehausser la prog de Poute FM.

Écrit par : serge | 17/10/2005

Ici Reyers Léonet a découvert que Pierre Van Braekel et Jérôme Colin étaient en fait une seule et même personne. Il portait une perruque, un pull Wibra et se collait des poils sur la tronche pour donner le change. C'est le seul moyen qu'il a trouvé pour passer du Malibu Stacy à l'antenne.

Écrit par : Igor Dure | 18/10/2005

oh bondage, up yours! 1-2-3-4 avoir son nom comme mot-clefs dans les sites fétichistes, c'est quand même le début de la gloire.

Écrit par : s&m | 18/10/2005

aïe aïe aïe On voit que Pierre a touché un point sensible et que Setge est à court d'arguments... Car d'une grande théorie qui faisait baver tous ses toutous ne reste plus finalemnt qu'un simple point de vue personnel, soumis à des goûts purement subjectifs.
bref, le débat est clo-clo, ce genre de sujet ne sera donc plus abordé uniquement que d'un point du vue subjectif. Je me trompe Serge? Si tu en fais out un foin, càd un article rien que pour lui, c'est qu'il t'a touché bien profond le bonhomme, non? Mes respects cependant, car tu écris souvent des choses drôles et sensées, donc je ne permettrai pas de t'insulter, comme certains de tes fanatiques le feraient pour un rien, mais tu n'es pas responsable de cette ribambelle de musiciens frustrés ou autres gens qui n'ont pas eu les couilles, comme toi, d'ouvrir leur popre blog ou laisser une adresse de contact.
à bientôt pour de nouvelles aventures!
kenny

Écrit par : Igore L'Or Dure | 18/10/2005

poisson d'octobre Niveau total-pertinence et ouverture des chakras, tu es toi aussi un poid lourd, Igor-Kenny.

Écrit par : serge | 18/10/2005

Trust the label manager, not the BBC GIRLS IN HAWAII, BELGIUM
Belgian rock band Girls In Hawaii were flown over to CMJ by their label, after growing rapidly in their native country. They write songs in English, as do Belgium's most famous musical export, Deus.
The group now regularly attracts crowds of around 5,000 - although the number that watched them at CMJ was around 20.
But lead singer Antoine insisted the trip was worth it.
"We are totally unknown here, so it was a showcase," he said.
"It was important to do it, and to meet people from the labels."



Écrit par : darth palmer (thanks to the source) | 18/10/2005

Chute FM Il se murmure également que Pure FM serait, en termes d'audience, à présent dépassé par la radio communautaire Radio Judaïca. Et Radio Cheveauchoir est embusqué derrière, en chasse-patate...

Écrit par : Grognon | 18/10/2005

GIH le coup des 20 paumés assistant au concert d'un groupe belge qui chante en anglais comme deus(j'adoooooooore la decription!) nous renvoit à un de tes articles à ce sujet ... Même toi n'avais oser avancer ce chiffre ridicule!

Écrit par : thevogues | 18/10/2005

autre vision sur le guide.be:
"Nos deux yuppies de la musique décrochent également pour Girls in Hawaii une place très recherchée à l'affiche du CMJ Festival, une sorte de convention organisée par les college radios new-yorkaises. Le CMJ fête cette année ses 25 ans avec des artistes comme Arcade Fire, Devendra Banhart, CocoRosie, les Doves ou encore Feist.



Le concert des Girls eut lieu jeudi au 169 Bar. Un bar situé East Broadway, près de Chinatown. Et le concert y fut encore meilleur qu'au Sin-E. Les projections purent se faire, et le groupe était seul à l'affiche. Au 169 Bar, aux gens du business s'est même ajouté un journaliste de la BBC qui ne manqua pas d'interviewer le groupe."

Ahahahahahahahahahaha! Rien à faire, la vo donne mieux que la vf!

Écrit par : thevogues | 18/10/2005

Et alors c'est pas grave 20 personnes. On cite toujours les 29 personnes à Manchester pour le concert des sex pistols. La vrai lose c'est que dans les 20, il y devait y avoir 17 belges dont thierry coljon qui en a fait un article ridicule dans le soir. A part ça, j'ai une fois vu girls in hawai en concert au pukkelpop et c'était bien. Mais bon, je suis le genre de punk à chat qui pousse le vice jusqu'à presque pleurer à un concert de grandaddy, alors... ne vous fiez pas à mes opinions.

Écrit par : dklfsmqh | 18/10/2005

C'est plus Coljon que GIH qu'il faut chicaner! Girls in Hawaii, moi je trouve que c'est du mauvais Swell. A part ça, je m'enfous vraiment, faut juste qu'on arrête de tenter de nous faire croire que c'est les sauveurs du rock plutôt qu'un groupe de division provinciale. Sinon, pour sûr, ils sont moins pires que Sold Out et Starving!

Écrit par : serge | 18/10/2005

C'est ce que je dis, tête de pine certains journalistes rock en belgique (surtout coljon) ont l'air d'être complètement vendu aux maisons de disques. T'as l'impression que Coljon par exemple s'est fait payer une semaine de vacances à NY par 62TV (qui a probablement pompé l'argent sur un subside quelconque, càd sur nos impôts). Presque tous les articles qu'il écrit font les louanges de Pierre Van Braekel (où est l'intérêt pour les lecteurs?) et parfois il n'oublie pas non plus de citer la ministre (je vous rappelle qu'on parle de musique). Y a pas un code de déontologie au soir?

Écrit par : jfdkmlqjg | 18/10/2005

... Coljon, ça fait près de 20 ans qu'il déconne à ce niveau de compétition et reste à la nazebroquitude ce que Michael Schumacher est à la f1. Mon meilleur souvenir de lui: chez un soldeur, il revend un disque de Cabrel. Une dame entre et demande à l'écheter directos. Coljon se fout carrément de sa gueule (elle était un peu perdue mais bon...), laisse entendre que Cabrel, c'est vraiment le degré zéro de la musique. Le lendemain dans le Soir, hop, il signe un portrait pourtant dythirambique de Cabrel!

Écrit par : serge | 18/10/2005

Donc tu nous dis que quand il écrit que le rock belge est à l'avant guarde de la musique, en réalité il pense que ces groupes font de la sous-merde. Et ces articles sont en fait une manière très subtiles de se foutre de la gueule des groupes et du public pendant que lui et ses copains du rock alternatif wallons s'en foutent plein les poches? Ca paraît trop simpliste et carricatural, mais il y a des fois où franchement on se demande...

Écrit par : jgklmd | 18/10/2005

.... Bah, à priori TOUT LE MONDE se fout de sa gueule. C'est juste qu'un article dans Le Soir, c'est toujours ça de pris, donc TOUT LE MONDE se fout de sa gueule mais juste un peu moins de face qu'avant.

Pour le reste, je pense que ce type a complètement décroché depuis des siècles mais continue à se sentir investi d'une mission de vulgarisateur, donc... il vulgarise.

Écrit par : serge | 18/10/2005

... j'avais plutôt l'impression que c'est lui qui se fout de notre gueule: il fait la promo des groupes de ses copains qui lui payent des voyages plutôt que du journalisme indépendent. Bon, c'est pas la peine de continuer à se dire qu'on est d'accord, mais ca fait du bien après la batterie de gros connards qui est passée par ici ces derniers jours. Je ne dis pas ça pour les fans genre benny et les autres, j'aime bien leurs réactions ... Comment ca se fait d'ailleurs que tout les gars qui viennent ici en se disant "acteur du mileu" soient aussi cons? Laisse tomber, ça ne m'interresse même pas de le savoir en fait.

Écrit par : dfklqmg | 18/10/2005

si tu fais gaffe C'est général au journal Le Soir, pas typique à Coljon: ça bénéficie énormément de voyages de presse. Quand c'est envoyer le journaliste à la Mostra de Venise, ça va. Quand c'est aller voir le tournage de Van Helsing et poser 3 questions marketing au mec qui joue le rôle, ça craint.

Écrit par : serge | 18/10/2005

réponse Avant toute chose, pas très chouette de ta part d'effacer un de tes commentaires (où tu fais l'apologie du PS) au sujet de l'article précédent. Difficile de te prendre au sérieux sur le coup.

Je te répondrais bien pour le reste, mais je n'ai pas envie de prendre le temps de t'expliquer une fois de plus la même chose. Ca fait longtemps que j'ai abandonné de convaincre les cons. Ce fut ma dernière tentative.

Écrit par : Pierre | 29/10/2005

comme disait l'autre Est-ce que ta bite atteint ton cul, etc, etc...

Écrit par : serge | 29/10/2005

Si... Si la musique est un produit, je suis un putain d'enzyme....

Écrit par : Ren | 18/11/2005

Les commentaires sont fermés.