01/09/2005

MON AMI A USAGE UNIQUE

 

Pertinent concept, non, expliqué dans Fight Club (le film, surtout), que celui d’ami à usage unique. Le voisin en avion avec qui converser sur un long-courrier, le poivrot à qui raconter ses peines de cœur un soir de rupture noyée dans la cuite… Par extension, le film pop-corn plaisant à regarder, jamais à revoir. Ou le disque écouté, génial dans un genre qui n’est pas celui de votre tasse de thé.

 

J’écoute un album des Lords Of Altamont, le dernier. Du biker-rock graisseux, classique, comme on en entend dans les bars où pendouillent aux murs des drapeaux sudistes. Il est bon, ce disque, il déménage dans son genre déjà 1000 fois entendu ailleurs. Ce qu’il n’en a à foutre de la modernité, il le gagne en tour de couilles et en forêts de poils autour. Roots, bien torché, dynamique, efficace… Cet album est bien plus respectable que ceux des Raveonettes, qui jouent avec les mêmes références mais en faisant les malins plutôt qu’en perpétuant une tradition. Pourtant, je ne le réécouterai sans doute jamais. Je n’ai même pas très envie d’écrire dessus, encore moins de me muscler une culture biker qui me paraît pourtant amusante.

 

Bref, c’était mon ami à usage unique de ce premier septembre.

 

http://www.lordsofaltamont.com/




18:32 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

usage unique ... aussi (et vaut mieux) je pensais que tu allais parler de capote...!

Écrit par : kooolman | 01/09/2005

Vroum Pour ceux qui aiment les joints (de culasse), il y aurait bien aussi Blue Oyster Cult...

Écrit par : Tom | 01/09/2005

Sans oublier Zeke, Peter Pan Speedrock et les Bad Preachers, bien entendu.

Écrit par : Cartman | 02/09/2005

Les commentaires sont fermés.